Skip to Content

La ruée vers l’or

Par

Dernier jour de course de la Delta Lloyd Regatta – Eurosaf à Medemblik (NED) où la pression est à son maximum. Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary ont bataillé dur toute la semaine contre les Australiens et ont réussi à maintenir leur place en tête du classement général provisoire, mais rien n’est joué et les places sur le podium seront âprement disputées en ce samedi ensoleillé.
Le ciel est au bleu mais le vent est très soutenu et va malheureusement désavantager le trio français. Désireux de remporter cette étape de l’Eurosaf, l’équipage français de Rosa Larett prend tous les risques pour se placer devant les Australiens. Malgré leur pugnacité et leur volonté, Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary ne trouvent pas leurs marques et manquent de vitesse. Ils tentent le tout pour le tout mais terminent 5e et 6e des deux dernières manches de la semaine.
Les Australiens ont été excellents, ils ont maintenu la pression durant toute l’épreuve et méritent leur victoire. L’esprit combatif qui a animé les Français leur a permis de terminer à la deuxième place du podium avec une belle médaille d’argent, devant l’équipage norvégien de Aleksander Wang-Hansen. Bruno, Eric et Nicolas ont une fois de plus prouvé qu’ils comptent parmi les favoris de la discipline et surtout qu’ils ne lâchent jamais rien…

L’Equipe de France Sonar tient à remercier pour leur soutien et leurs encouragements leurs familles et amis, ainsi que leur coach Fabrice Levet, sans oublier leurs partenaires : Schindler, Les Yeux Grands Fermés, Comgest, Fondation Visio, Tacktik, MaxSea, Marine Pool, l’ENVSN, la Fédération Française Handisport et la Fédération Française de Voile.

Rendez-vous en novembre pour le Mondial 2015 à Melbourne.

Team Australia et Equipe de France Sonar - DLR 2015

Au coude à coude

Par

Froid, pluie, vent et pression, voilà les éléments de ce début de journée pour Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary à la Delta Lloyd Regatta  – Eurosaf (Medemblik – NED). Après les difficultés de la veille, l’équipage, en tête du classement provisoire, ne compte aucun point d’avance sur ses concurrents directs, les Australiens, et a donc pour objectif de creuser l’écart.

Un excellent départ et une maîtrise de bout en bout ont permis à l’Equipe de France Sonar de remporter la première manche du jour, avec trois places d’avance sur l’équipage de Colin Harrison (AUS). De quoi regonfler à bloc nos trois marins!

Des soucis techniques entre les deux manches et un vent très variable en intensité et donc très sollicitant au niveau des réglages compliquent la donne mais nos irréductibles Gaulois n’ont pas dit leur dernier mot. Ils décident de prendre les mêmes options que les Australiens et de rester à leur contact afin de s’assurer de leur prendre un point de plus. Choix stratégique payant puisque les Français terminent en deuxième position derrière les Britanniques, mais surtout juste devant… les Australiens!!
Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary sont ce soir toujours en tête du classement général provisoire mais ils ont creusé l’écart et se rapprochent un peu plus de la victoire. La deuxième place revient aux Australiens, suivis de Aleksander Wang-Hansen de l’équipage norvégien et enfin des Britanniques menés par John Robertson qui sont encore en course pour le podium. Demain sera la journée où tout se jouera avec les deux dernières manches de la Delta Lloyd Regatta 2015.
Bruno Jourdren, barreur: “C’était une journée qu’il ne fallait pas rater. Les Australiens sont en forme et nous les avions juste derrière nous, il fallait creuser l’écart, s’assurer un “matelas de sécurité”. Les conditions n’étaient pas faciles mais nous avons été inspirés, nos choix tactiques ont été bons même si malheureusement les Britanniques remportent la dernière manche. L’objectif est atteint, il ne nous reste maintenant plus qu’à assurer demain, à rester concentrés et à tout donner et ça devrait le faire!”
Suivez-nous sur:
Images intégrées 4
Images intégrées 5
Images intégrées 6
Equipe de Sonar - DLR 2015

Compte à rebours

Par

 

Equipe de France Sonar - DLR 2015
Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas pour Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary à la Delta Lloyd Regatta (Medemblik – NED). Après la journée de mercredi où tout leur a souri, ce troisième jour de course aura été plus compliqué pour le trio français qui pourtant comptait bien asseoir son avance sur les Australiens.
Froid et vent étaient au rendez-vous de cette troisième journée de course pendant laquelle deux manches très disputées ont été lancées. Un duel au sommet s’engage entre les Français et les Australiens barrés par Colin Harrison pendant la première manche qui verra la victoire de l’équipage tricolore. Malheureusement, la course suivante leur échappe au profit du Norvégien Aleksander Wang-Hansen qui prend une option radicale mais payante. Les Français s’accrochent et limitent la perte de points en terminant 4e, coiffés au poteau par l’équipage britannique de John Robertson.
Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary sauvent les meubles et conservent la tête de la flotte sans malheureusement avoir pu grappiller quelques points. Le compte à rebours est lancé, la fin de la régate approche et les Français sauront sans nul doute user de toutes leurs capacités et de leur talent pour semer leurs poursuivants et remporter une nouvelle victoire.
Fabrice Levet – coach: “Les gars ont du se recaler dans un vent plus soutenu que ce qu’ils ont en moyenne, et dès le deuxième jour ils ont remis les pendules à l’heure. Les Australiens nous agacent, on les a aux basques et ils vont vite! Il ne faut pas se rater, tout bien faire du début à la fin si l’on veut remporter chaque manche. Aujourd’hui, la première manche s’est bien déroulée mais la deuxième ils prennent un départ difficile et cela a été très difficile de revenir. Nous ne sommes pas sûrs de naviguer samedi pour cause de vent, donc l’objectif est d’assurer demain.”
Suivez-nous sur:
Images intégrées 4Images intégrées 5Images intégrées 6

 

Le coq s’envole!

Par

Equipe de France Sonar - DLR2015 - copyright Laurens Morel

Encore une journée à noter dans les annales de l’Equipe de France Sonar avec deux manches remportées et une remontée fulgurante au classement général provisoire de la Delta Lloyd Regatta à Medemblik (NED).
Avec cinq points de retard sur les Australiens ce matin, Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary ont pris le départ des manches 3 et 4 avec une certaine pression. Mais c’était sans compter sur leur mental d’acier et leur technique de haut vol. De bons départs, des manoeuvres inspirées et des choix tactiques payants ont permis au trio de prendre la tête de la flotte et de ne plus la lâcher.
Bilan de la journée: deux victoires qui permettent aux Français de prendre la première place du classement général provisoire à égalité de points devant les Australiens et avec cinq points d’avance sur les Norvégiens. C’est donc plus que satisfaits et remontés à bloc que Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary entameront la troisième journée de course demain dès 14h00.
Nicolas Vimont-Vicary, équipier d’avant: “On ne pensait pas rattraper d’un coup nos cinq points de retard sur les Australiens mais ce qui est fait n’est plus à faire. L’équipage a été en phase tant sur les choix techniques avec un changement de foc pour la deuxième manche, que sur le timing et les manoeuvres avec un Bruno inspiré sur la tactique dans un vent oscillant. Bref, une belle journée et un “cocorico” pour cette nouvelle fable de la Fontaine: Le coq et le kangourou!”

Kangourou Day

Par

Ce mardi a été une journée en demi-teinte pour Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary lors des deux premières manches de la Delta Lloyd Regatta 2015 à Medemblik.
Surpris par un vent entre 12 et 17 noeuds dans lequel ils n’ont pas navigué depuis longtemps, les Français ont fait une première manche en retrait de la flotte et terminent 5e. Evidemment peu satisfaits de ce résultat, ils se sont remobilisés pendant la deuxième manche en prenant un bon départ. Comme toujours combatifs, Bruno, Eric et Nicolas ont tenu bon et ont franchi la ligne d’arrivée en deuxième position.
Ce manque de régularité et d’opportunisme leur vaut une deuxième place au classement général provisoire, derrière les Australiens, grands gagnants du jour puisqu’ils remportent les deux manches et prennent déjà cinq points d’avance. Juste derrière les Frenchies, à égalité de points se trouvent les Britanniques et les Norvégiens.
Bien entendu, rien n’est joué, il reste encore huit manches pour faire la différence mais le trio compte bien dès demain ne pas laisser les Australiens s’envoler en tête de la flotte. Déçus de ces résultats, Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary comptent bien prendre leur revanche demain, leur objectif étant de remporter la Delta Lloyd Regatta, dernière épreuve avant le Mondial 2015 qui se déroulera en novembre à Melbourne. Quoi de mieux que d’impressionner les Australiens et asseoir une réputation avant d’arriver sur leur propre terrain de jeu…

Champions, polders et canards

Par

Après leur brillante victoire à la SWC Hyères en avril, Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary sont de retour à Medemblik (NED) pour participer à la 31e édition de la Delta Lloyd Regatta, étape de l’Eurosaf. Objectif: une quatrième victoire consécutive sur ce plan d’eau qu’ils connaissent bien et apprécient.

Douze Sonar sont en lice pour le podium, parmi lesquels on retrouve les favoris de la classe: les Britanniques, les Norvégiens et bien sûr les Australiens. A noter, quatre équipages allemands sont inscrits et malheureusement l’équipage néerlandais, champion paralympique en titre, n’est pas présent pour défendre ses couleurs sur son terrain de jeu puisque l’équipe a été dissoute suite à un changement de politique sportive.
La Delta Lloyd Regatta aura lieu du 26 au 30 mai avec deux courses prévues par jour à suivre en live intégral depuis le bateau comité sur Twitter (@DLRBlueCourse et #sailDLR2015), une des nombreuses spécificités de l’organisation néerlandaise réputée pour sa rigueur et sa capacité à faciliter la vie des coureurs et des accompagnants.

Eric Flageul, régleur de grand voile: “Nous sommes très contents de revenir à Medemblik, c’est une étape que nous apprécions: le plan d’eau est sympa, l’organisation est extra et le temps est au beau fixe! Nous avons retrouvé nos marques lors des premières nav’ et espérons bien briller une quatrième fois aux Pays-Bas. La semaine s’annonce intense mais du beau spectacle est à venir, la compétition va être rude! Venez faire un petit tour sur nos comptes Facebook et Twitter, nous postons régulièrement des infos et des photos et c’est vraiment encourageant de se sentir soutenus depuis la France!! “

Rendez-vous mardi 26 à 14h pour les premiers bords!

SWC Hyères:Toujours second après une journée en demi teinte…

Par

Deux courses sont au programme de ce troisième jour de la Sailing World Cup de Hyères. Notre comité de course nous attend pour 11h ce matin sur zone pour lancé les hostilités. A deux points des britanniques, nous sommes déterminés à prendre la tête du championnat à la fin de la journée. Après une heure d’attente faute de vent, c’est à midi que nous quittons le ponton. Le vent souffle pour une petite dizaine de noeuds et le soleil est au rendez vous.

Le départ de la première manche est donné et nous sommes dans le match. Nous enroulons second derrière les hollandais à la première bouée. Nous tenons le rythme sur le premier tour et le vent forçi très vite et atteind  maintenant un bon 15 noeuds.  Nous avons du mal en vitesse au près avec notre foc médium. Nous tenons  jusqu’au dernier bord où les anglais nous déventent et nous force à l’empannage. Les australiens sont en embuscade et en profite pour s’intercaler entre nous et les leaders. Nous terminons troisième juste devant nos rivaux du jour, le team anglais barré par John Robertson. La victoire de manche revient aux Norvégiens.

Nous changeons de voile d’avant et de tangon light en fibre pour laisser place au foc lourd et tangon alu. Une première en course !!

Un départ en retrait à la seconde manche, nous oblige à manoeuvrer  plus que nos adversaire et nous perdons de précieuses longueurs. Nous sommes 5 à la première bouée. Nous remontons nos adversaire pour arriver second sous le vent, au coude à coude avec les Norvégiens…encore eux!! Leur manoeuvre d’enroulée de bouée est ratée et ils nous obligent  à partir du mauvais côté du plan d’eau. Nous souffrons pendant cette fin de course et terminons à la quatrième place. Les norvégiens s’offrent  le doublé en remportant cette dernière course du jour .

Nous sommes déçus de cette journée. Nous avons manqué de lucidité dans les moments difficiles ce qui nous vaut de concéder deux points aux anglais, premiers au général provisoire et permis aux norvégiens troisième d’être seulement à deux points derrière.

Le championnat est relancé, il nous reste 4 courses pour faire la différence et s’imposer sur le plan d’eau de Hyères.

SWC Hyères-Second au classement après 4 manches courues

Par

Le rideau est levé sur la Sailing World Cup de Hyères. Huit équipages Sonar sont engagés sur l’épreuve pour briller en France et préparer le Mondial de la série en août prochain au Canada. Les équipages du vieux continent sont présent et seuls les Australiens emmenés par Colin Harrisson représentent l’hémisphère sud. Il faudra compter sur les anglais, second à la Sailing World Cup de Miami en janvier, les allemands vice champions olympiques à Londres 2012, les irlandais à la barre le leur bateau neuf. Le bateau  hollandais,  bien qu’ayant changé de barreur, conserve deux équipiers qui totalisent de nombreux titre dont celui de champion paralympique à Londres 2012,  les norvégiens médaillés de bronze à Londres 2012  aussi et surtout il faudra compter sur notre équipage qui reste invaincu depuis 4 épreuves: Champion du Monde en titre, vainqueur de la Sailing World cup et Hyères l’année passée et à Miami 2014. Nous avons à coeur de remporter l’étape  à domicile .

Depuis deux jours de courses, nous avons disputé 4 manches (2-5-1-2)  dans des conditions de vents d’est, une mer formée et vent entre 8 et 15 noeuds. Nous sommes second à égalité de points derrière les britanniques , les Australiens complètent le podium au classement général provisoire.

Le championnat débute de belle façon pour notre équipage, nous naviguons bien, notre vitesse et bonne et le moral est au beau fixe. Nous sommes déterminer à prendre la tête du classement et ne plus la lâcher durant les 6 manches qu”il nous reste à courir.

 

 

Première victoire de la saison et première médaille d’or à Miami !!

Par

Vendredi 31 janvier, dernier jour de course sur la Sailing World Cup de Miami pour les trois classes paralympiques.

Nous sommes en tête et tout reste à faire sur les trois courses programmées aujourd’hui.

Les prévisions de David Lanier, notre météorologue, ne sont pas très optimistes ce qui se confirme à notre arrivée au ponton.

Pas un souffle d’air sur Biscayne Bay…. A 14h, l’aperçu est affalé mais l’organisation nous demande de rester au ponton et une heure plus tard: fin du match, pas de course, plus de course, l’or autour du cou.

Nous entamons de la meilleure façon qui soit notre saison 2014. Nous restons sur quatre victoires d’épreuve à suivre. Nous sommes aujourd’hui invaincus depuis avril 2013 !

Nous savourons notre victoire et nous vous donnons rendez-vous en avril pour la Sailing World Cup de Hyères en France.

Nous tenons à remercier notre coach Fabrice Levet, le staff de l’équipe de France Paralympique de voile ainsi que nos partenaires Schindler, Les Yeux Grands Fermés, Tacktik, MaxSea, Marine Pool, l’ENVSN, la FFH et la FFV.

Et plus particulièrement les Yeux Grand Fermés – Futuroscope de Poitiers sans qui la participation à cette épreuve n’aurait pas été possible. Un grand merci à eux.

 Equipe de France Sonar médaillée d'or à la SWC Miami

 

 

En tête de la Sailing World Cup de Miami la veille du dernier jour…

Par

Trois courses au programme de notre quatrième jour de course. Le vent souffle entre 8 et 12 noeuds et est extrêmement instable. Les passages de grains et la situation générale orageuse risquent de mettre nos nerfs à rude épreuve.

Equipe de France Sonar - SWC Miami2014 - Droit: US Sailing Media Center

Nous restons 6h sur l’eau pour courir finalement deux manches. Une journée pas très physique mais épuisante mentalement. Le comité de course change plusieurs fois de place et les mouilleurs se font les bras. A ce petit jeu, nous ne sommes pas les meilleurs de la journée. Nous faisons seconds à la première course et quatrièmes à la seconde. Le team anglais de John Robertson fait un sans faute en remportant les deux courses du jour. Notre scoring du jour nous permet de prendre la tête du classement à deux points des Anglais et du Sonar américain barré par Rick Doerr et à trois points du troisième, les Canadiens.

Trois courses sont au programme demain, dernier jour de course, et nous comptons bien décrocher notre première victoire de la saison.

Equipe de France Sonar sur Facebook

Equipe de France Sonar sur Twitter

Equipe de France Sonar sur YouTube