Skip to Content

Monthly Archives: avril 2011

Grande victoire

Par

 

Le dernier jour de course de la SOF 2011 est arrivé pour l’équipage de Rosa Larett, le Sonar français. C’est avec de nombreux points d’avance et une victoire assurée que Bruno, Nicolas et Eric prennent le départ. Ils feront toute la course en deuxième position pour finalement dépasser l’Américain sur le dernier bord et remporter la dernière manche.

C’est donc sur cette dernière victoire que l’équipe clôt cette semaine pleine d’émotions, de pression et de bonheur (sept manches remportées sur les onze courues). C’est une grande première pour le Sonar français, toujours bien placé et très souvent sur le podium, mais qui n’avait jusqu’alors jamais remporté de régate. Bruno, Nicolas et Eric sortent donc de la SOF 2011 triomphants, remontés à bloc pour la suite et enrichis de nouvelles expériences. Ils mettront tout cela en pratique dès le 9 mai à l’ENVSN lors de leur stage d’entraînement, où ils pourront continuer à perfectionner leur matériel et leurs connaissances.

L’équipe tient à remercier pour leur soutien ses partenaires: Schindler, Les Yeux Grands Fermés, Tactik, MaxSea, Marine Pool, l’ENVSN, la FFH, la FFV, ainsi que leur entraîneur Fabrice Levet, appui serein et précieux conseiller lors de toutes leurs régates, et enfin leurs familles et amis pour leurs encouragements.

A bientôt pour de nouvelles aventures!

Les impressions "à chaud" de Bruno Jourdren

Les résultats

Et c’est l’OR!!!

Par

Avant dernier jour de course de la SOF 2011: il nous reste trois courses maximum pour
conserver notre place de leader. Les prévisions météo sont
pessimistes: pas ou peu de vent et des orages en milieu d’après-midi. Après avoir plongé comme chaque matin pour
nettoyer la carène de Rosa, nous sommes prêts à rejoindre notre zone de
course pour tuer le match. Eole nous offre des conditions de vent
faible oscillant en force (5-10 noeuds) et en direction. Notre premier
départ est donné, nous sommes en milieu de flotte. Le premier près est
difficile à négocier et nous sommes à l’envers des oscillations du vent
et donc en queue de course. Après un tour et demi,
nous sommes à la cinquième place. Nous réalisons un bord de portant incroyable
pour nous retrouver a 300 mètres de la ligne d’arrivée à la lutte avec
les Anglais pour la première place. La flotte de Star passe sa porte
sous le vent et nous les croisons juste avant l’arrivée. Nous sommes
prioritaires sur les Anglais et Bruno les envoie au contact des Stars.
Ils sont gênés dans leur trajectoire et nous prenons l’avantage et
franchissons la ligne en tête. Nous sommes très satisfaits de cette fin de
course et de cette première place. Nos adversaires directs, les Norvégiens
finissent finalement seconds de la manche.

La seconde course du jour est lancée dans
un vent un peu plus soutenu de 9-11 noeuds. Nous prenons malheureusement un mauvais
départ. Le vent est très oscillant et nous ne réitérerons pas la
même remontée qu’à la première manche. Nous terminons dans une flotte très groupée, et nous avec une triste 5e place, notre plus mauvaise course de la semaine.

Au calcul de points nous sommes en tête avec dix points d’avance sur les Norvégiens. Il ne reste
plus qu’une manche à courir et quoiqu’il se passe demain, nous sommes
en or. Nous sommes sur un nuage. Après notre seconde place à Miami cet hiver,
nous confirmons nos capacités en France par cette magnifique première place: la
première médaille d’or décrochée par un Sonar de l’histoire de l’équipe de France Paralympique.

Les résultats

Jour 4 et 720…

Par

 

Notre objectif du jour est d’enfoncer le clou et de conforter notre
avance au classement général provisoire de cette Semaine Olympique.

Il est 10h quand le comité de course nous lance la procédure de départ
dans un vent très faible et un plan d’eau clapoteux. Le vent est très
capricieux en force et en direction, ce qui rend sa lecture difficile. Le classement
évolue en permanence: les Autrichiens passent en tête a la première
bouée et nous passons quatrième. Nous sommes à la lutte pour remonter sur nos
adversaires. A la dernière bouée, nous sommes toujours en quatrième position. Le dernier
bord nous permet de remonter trois places et de finir en deuxième position
derrière les Norvégiens.

La deuxième course est vite lancée dans le
même type de condition. Pendant le premier bord de près, nous évaluons
mal le croisement avec les Israëliens qui ont la priorité, ils
protestent et nous devons réparer notre faute, nous faisons donc une 720, c’est-à-dire deux tours sur nous-mêmes. Inutile de vous dire que notre position n’est pas des meilleures.
Nous passons cinquième à la première bouée juste devant le Norvégien notre
adversaire direct. Nous faisons notre possible pour revenir
sur les leaders. L’arrivée est très serrée, nous sommes à la lutte avec
les Anglais pour la 3e place. L’Americain remporte la manche devant l’Israëlien. Nous sommes au coude à coude avec les Anglais. A l’arrivée, nous sommes 4e à quelques centimètres de l’équipage anglo-saxon.

Les impressions du jour de l’équipe en vidéo

Les résultats

 

L’équipage Sonar prend de l’avance à la SOF 2011

Par

 

Le ciel est bleu d’azur en ce mardi 26 avril, et le vent est totalement absent de cette troisième journée de semaine olympique. Nous sommes attendus sur notre zone de course pour un départ possible à 11h05. Tous les ronds sont sous aperçu et l’organisation ne prévoit finalement pas de départ avant 14h. Le vent monte en brise thermique et nous arrivons sur notre zone de course pour le départ de la cinquième course du championnat. Le vent oscille entre 6 et 10 noeuds sur un plan d’eau calme et sous un magnifique soleil. Nous partons en tête au bateau comité et nous améliorons notre avance sur le premier près. Nos adversaires nous talonnent sur le portant et reviennent sur nous avec plus de vent. Nous sommes en bataille avec le Norvégien, deuxième du général provisoire. Nous sommes toujours en tête avant de débuter le dernier bord de portant avant la ligne d’arrivée. Nous naviguons en même temps que la flotte des Staristes et il est primordiale de se faufiler entre les bateaux de façon à toucher en permanence du vent frais. Les adversaire sur ce bord ne sont plus les Sonars mais belle et bien les trente-sept Staristes. A ce jeu nous sortons gagnants et remportons la manche. Le Norvégien, lui, cède sa deuxième place à l’équipage italien emmené par Gorgio Zorzi et prend la quatrième place juste derrière les Israëliens. Nous sommes enthousiastes à bord et satisfaits de voir notre adversaire direct prendre des points.

Le deuxième départ est donné très rapidement. Pendant la procédure, le vent prend de la gauche et Bruno saisit l’opportunité pour orchestrer un départ bâbord de toute beauté. Ce choix s’avère payant et nous permet de prendre une énorme avance dans les premiers instants de la course. Nous ne cesserons d’accroître notre avance pour terminer la course avec un écart sur nos poursuivants que nous n’avions encore jamais eu. L’équipage autrichien et les Américains complètent le podium de la deuxième et dernière course du jour. Cinq manches gagnées sur six courues. Au classement général provisoire, nous sommes en tête avec 5 points, le Norvégien se classe second à 10 point de nous. L’équipage anglais cède une nouvelle place cette fois-ci au profit des Israëliens. Il nous reste trois jours de courses et cinq manches maximum à courir pour conserver notre place de leader.

Deuxième jour de course à la SOF 2011

Par

 

Notre président de comité de course Pierre Lemaire nous donne rendez vous sur la zone de course pour un premier départ possible à 9h35, les prévisions de vent étant plus optimiste en début de journée. Après un réveil matinal, nous sommes prêts pour 8h au ponton. Malheureusement, le vent est absent et toutes les séries de cette Semaine Olympique sont sous retard. Sur le coup des 11h, le vent commence à entrer de secteur Est et fraîchit. Le comité de course nous envoie sur l’eau et nous entrons dans notre procédure de départ avec un plan d’eau plat et un vent de 7-10 noeuds. Nous prenons un  très bon départ et nous passons la première bouée en tête avec une confortable avance sur nos poursuivants. Nous réussirons à conserver cette avance jusqu’à l’arrivée. Nous sommes suivis par les Norvégiens de Aleksander Wang Hansen et l’équipage américan de Rick Doerr.  Après une longue attente à regarder la manche des Staristes, le vent tourne complètement à droite et notre deuxième procédure du jour est lancée. Le vent fraichît encore et monte jusqu’à 12 noeuds. Dans la minute avant le départ, l’équipage anglais nous contraint à franchir la ligne prématurément. Nous réparons notre faute et je mets trop de temps à reborder ma voile pour relancer notre bateau. Notre départ est catastrophique. Nous essayons de remonter la flotte place par place. Notre équipage ne lâche rien et nous coupons la ligne d’arrivée en 4e position. La manche est remportée par les Américains suivis des Israëliens et des Norvégiens.

A l’issue de cette deuxième journée, nous conservons la tête du classement général provisoire, 4 points devant les Norvégiens et 7 points devant les Américains. Nos adversaires directs d’hier, l’équipage anglais de John Robertson passe à la 4e place et réalise une mauvaise journée, ils sont maintenant à 8 points de nous. Nous n’avons couru que 4 manches sur les 11 possibles de cette Semaine Olympique de Hyères et tout reste possible pour les équipages engagés. Nous sommes satisfaits de voir que nous sommes aussi performants dans des conditions de vents médium. Le plus dur reste à venir: conserver notre place de leader. 

Les résultats

 

SOF 2011 – premier jour, premières victoires

Par

 

Premier jour de la SOF, nous sommes attendus sur notre zone de course, le rond Fox trot, pour un premier signal d’avertissement à 11h. Le ciel est couvert et le vent souffle de secteur Est avec une intensité de 10-13 noeuds. Les prévisions météo nous annoncent que le ciel va se dégager accompagné d’un renforcement du vent. Nous sortons du port les premiers, Rosa équipée de ses voiles neuves. En une demi heure, le plan d’eau de Hyères se couvre de centaines de voiles, un spectacle magnifique et impressionnant. Nous partageons notre zone de course avec les autres séries paralympiques (2.4 et Skud) mais aussi avec les Staristes. Nous sommes appelés sur l’eau à la même heure mais nous prendrons le premier départ.

La première procédure de départ de cette Semaine Olympique est donnée dans un vent oscillant entre 12-15 noeuds et sur un plan d’eau très formé. Le départ est donné: Bruno a placé le bateau aux premières loges et nous partons au comité avec toute la flotte dans la fenêtre. Le comité de course envoie un rappel individuel ce qui signifie que un ou plusieurs concurrents ont volé le départ. L’Anglais John Robertson et l’Américain Rick Doerr abattent et repassent la ligne ce qui les placent en dernière position après le départ. Nous passons la première bouée en tête, suivis des Israëliens et des Norvégiens. Nous conserverons notre avance pour terminer cette première course en tête. Les Israëliens sont disqualifiés de la manche pour départ prématuré.

La deuxième course du jour est lancée dans un vent plus fort et sous le soleil. Nous partons en bout ligne et cette fois la flotte est dans notre dos. Pendant le début de course, la flotte me semble vraiment au dessus avec une tendance à grimper. La flotte renvoie bâbord, nous aussi et à mi-parcours nous sommes en tête, talonnés par les Anglais. Nous passons en tête à la bouée au vent. Arrivés sous le vent, nous devons passer dans une porte matérialisée par deux bouées nous laissant le choix sur celle à contourner pour continuer notre parcours. Nous choisissons celle de gauche et les Anglais celle de droite ce qui peut redistribuer le jeu. Nous conserverons la tête de la course pour ne plus la quitter jusqu’à l’arrivée. Nous remportons cette seconde course devant les Anglais et les Israëliens, deux équipages sur lesquels il faudra compter pendant toute cette semaine.

Carton plein sur cette première journée. Nicolas, Bruno et moi même sommes satisfaits de notre prestation du jour. Nous confirmons que nous sommes performants dans des conditions de vent supérieures à 13 noeuds et que chacun à bord connaît son rôle sur le bout des doigts: Bruno manie la barre avec une grande dextérité, Nicolas gère les manoeuvres de main de maître et je complète ce duo de choc en réglant la grand voile pour un maximum d’efficacité. Nous formons une équipe soudée, hyper motivée avec la victoire en ligne de mire. Ce début d’épreuve nous rappelle la fin du Mondial 2010 au Pays-Bas où nous avions remporté les deux dernières courses dans le même type de conditions. Nous sommes en tête du classement général provisoire avec 2 points suivi des Anglais et des Suédois à trois et quatre points de nous. Nous avons marqué des point psychologiques sur nos adversaires et eux en ont marqués sur le tableau de classements. Il nous reste à continuer sur le même rythme et conserver notre place de leader.

 

SOF 2011

Par

Notre équipe a posé ses sacs sur la Côte d’Azur et plus précisément à Hyères pour l’étape française  de la Coupe du monde ISAF. La 43e Semaine Olympique Française regroupe en nombre toutes les séries olympiques et paralympiques du 23 au 29 avril. Seulement sept Sonars ont fait le déplacement pour en découdre en France. Bien entendu, les favoris sont présents: l’équipage anglais de John Robertson vainqueur à Miami, l’Américain Rick Doerr et surtout l’équipage israëlien vainqueur de l’épreuve l’année dernière, qui arrive à Hyères avec un bateau flambant neuf.

Notre coach, Fabrice Levet,  a organisé hier deux courses d’entraînement dans un vent de 15-17 nœuds et sous le ciel bleu de Hyères. Les Anglais, les Norvégiens et les Israëliens ont répondu présents à l’appel. Le jeu a été serré et le match était tendu. Un entraînement idéal pour reprendre nos marques à bord et faire les derniers réglages de Rosa, notre bateau fraîchement sorti du Chantier AMCO de St Philibert pour quelques modifications après notre campagne américaine.

Les régates débutent demain dimanche et nous avons un maximum de 11 courses pour briller à domicile.