Etonnant de revenir deux semaines après la Sail for Gold  sur le même site pour courir une autre épreuve et pas des moindres : the World IFDS 2011, soit en français dans le texte, le Mondial Handivoile 2011. La Sailing Academy de Weymouth est un lieu qui nous semble familier bien que plus tranquille avec toutes les séries olympiques valides absentes du  parking et les pontons. Cela nous donne un aperçu de ce que seront les Jeux de 2012. A notre arrivée, nous croisons nos concurrent américains et australiens qui n’ont pas eu la chance de faire un break entre les deux épreuves et totalisent 7 semaines de présence en Angleterre; ils semblent vouloir mettre rapidement un terme à leur séjour. Nous sommes surpris de voir un bateau arborant un FRA quittant le port, nous qui pensions être les seuls français inscrits en Sonar à l’épreuve !  Je pars saluer nos compatriotes qui s’avèrent être un des deux équipages venu du Brésil pour l’épreuve équipés de vieilles voiles frappé du FRA pour s’entraîner.  Comment ont-ils eu ces voiles?… Le mystère demeure. Peu importe, ils feront partis des 23 sonars inscrits pour conquérir le titre. Nous retrouvons les nations habituées de la série bien sûr, les Anglais, Hollandais, Norvégiens, Israëliens…mais aussi des nations que nous allons découvrir pour la première fois sur l’eau comme l’Arménie et la Corée. Rosa, notre bateau, est passé entre les mains des jaugeurs ainsi que nos voiles neuves pour l’occasion. Nous sommes prêts à courir dès aujourd’hui samedi, la manche d’entraînement et à ouvrir le championnat demain dimanche.