Il est 8h30 lorsque le comité de course décide de reporter de trois heures les premières courses du World IFDS 2011: pas de courses avant 14h. Une décision étonnante puisque le vent et le soleil sont au rendez vous. Chacun tue le temps comme il peut, l’équipe espagnole organise une séance d’étirements, les Israëliens sortent les cartes et les ordinateurs portables et envahissent la cafétéria de la Sailing Academy pour faire le point sur la météo ou ‘skyper’ la famille à l ’autre bout du globe avant la nuit. Notre équipage en profite pour faire le point sur le planning de l’automne et de l’organisation de notre campagne aux USA de l’hiver prochain. Notre équipe est au complet avec l’arrivée aujourd’hui d’Olivier, notre monsieur vidéo et de Florian notre kiné.

13h, nous rejoignons notre zone de course tracté par le zod de notre coach Fabrice Levet. Le vent a molli autour des 6-8 noeuds et le plan d’eau est très tactique pou entamer ce championnat. Nous courrons deux manches dans ces conditions sur un  parcours plus long qu’à l’accoutumée, étonnant au vue des conditions de vent. Nous sommes concentrés et la tension est palpable à bord. Durant la première course, aux passage des bouées nous oscillons entre la 5e et la 7e place, c’est durant le dernier portant que nous faisons la différence en revenant à la 2e position derrière l’équipage américain barré par Rick Doerr. Nous conservons cette seconde place jusqu’à l’arrivée, suivis par un autre Américain Paul Callahan. La seconde manche est toute aussi intense, nous sommes six bateaux dans un mouchoir de poche pour la gagne. A mi-course, les Allemands (champions Olympiques en titre) et les Hollandais (champions du monde en titre) prennent le large et entament un duel pour la victoire. Le groupe de poursuivant de sept bateaux est à la lutte pour compléter le podium de la manche, nous sommes dans le match. Le comité de course réduit le parcours et sonne l’arrivée plus tôt que prévu, ce qui tourne à notre désavantage. Nous enregistrons une manche de 7. Les Allemands prendront le dessus sur les Hollandais et gagnent la course.

A l’issue de cette première journée, nous sommes 2e au classement général provisoire à égalité de points avec les Anglais et les Greques (respectivement 3e et 4e du classement) et à 2 points des Hollandais.

Durant cette première journée, nous avons montré des qualités de vitesse et de dextérité dans nos manoeuvres. Il nous a manqué un peu de réussite sur notre deuxième course. A l’image de la journée, le classement est tendu .Nous retrouvons les dix meilleurs nations au dix premières places en 10 points…La météo de demain s’annonce similaire ce qui promet des courses intenses…