Le vent de sud ouest est déjà fort en cette matinée sur le harbour de Portland. Après le carénage du bateau, nous sommes sur le pied de guerre pour enfoncer le clou et conforter notre place de leader du World IFDS 2011. La première course est lancée dans un vent moyen de 15 noeuds et les prévisions nous donnent un vent forcissant dans l’après-midi à 25 noeuds. Nous sommes en difficulté: nous manquons d’aisance en vitesse et nous manquons de réussite sur le plan tactique. La tension est palpable à bord et nous enchaînons des petites erreurs inhabituelles qui nous coûtent cher à chaque bouée. Nous décrochons une manche de 4. Le Sonar anglais barré par John Robertson gagne la course suivi de l’équipage israëlien et des Norvégiens.

Le comité de course nous fait patienter une heure avant de lancer la deuxième course dans un vent fraîchissant supérieur à 20 noeuds. Après un très bon start, la course ne tourne pas à notre avantage, nous luttons pour rester dans la course et à chaque bouée le classement change. Nous sommes dans le paquet de cinq bateaux à la lutte pour la troisième place, l’Américain Foster et les Norvégiens ayant pris le large. Les Israëliens et les Allemands prennent l’avantage sur nous dans le dernier près et nous creusons sur nos poursuivants. Nous sommes 5e et conserverons cette place à l’arrivée.

Les Israëliens et les Norvégiens reviennent dans la match pour la gagne sur la journée en ne marquant que 5 points. Nous en marquons 7 et les Anglais 10.

Bilan de la journée, nous sommes toujours en tête du Mondial avec deux points d’avance sur les ISR suivi par les GBR. Au final, au lieu d’enfoncer le clou, nous sauvons les meubles….. Six nations sont en courses pour le titre, la journée de demain s’annonce déterminante: trois courses à courir pour conserver la tête du classement.