Les prévisions de vent sont très fortes pour le début d’après midi, 30-35 noeuds, pour ce troisième jour de course. Les comités de course ont donné à la majorité des séries rendez vous à 9h pour un premier départ avant qu’ Eole ne colle tout le monde à terre. Nous quittons le port à 8h et le vent est déjà fort et continue de prendre des tours. Nous rejoignons notre zone de course en compagnie de Xavier Rohart et Pierre Alexis Ponsot, l’équipage français qualifié pour les Jeux de Londres en Star. Nous échangeons quelques signes pour gonfler le moral de nos deux équipages avant la course qui s’annonce musclée.

L’anémomètre affiche entre 25 et 30 noeuds quand notre départ est donné, juste après celui des Stars. Nous prenons un bon départ et nous sommes à la lutte avec les Anglais sur le premier près. A l’approche de la marque, nous sommes hors cadre, ce qui permet aux équipages israëliens et hollandais de s’intercaler.Nous passons 4e à la première bouée, les Anglais mènent la course. A la fin du deuxième tour, nous sommes toujours en quatrième position mais les Norvégiens ont pris la place des Israëliens à l’issue d’une belle remontée. Plus qu’un tour pour reprendre des places au classement. Nous sommes talonnés par les Canadiens et nous sommes au contact avec les trois bateaux de tête. Nous croisons le fer sur le dernier près et nous prenons l’avantage sur les Hollandais. Nous sommes troisièmes à l’entame du dernier bord avant l’arrivée. Les Anglais et les Norvégiens sont loin devant, il ne nous reste qu’à contenir les assauts des Hollandais et des Canadiens. Nos poursuivants touchent du vent plus fort qui les font se rapprocher mais pas assez pour nous ravir la troisième place de la course.

Robertson, Wang Hansen, Jourdren et Hessels, les noms des barreurs dans l’ordre d’arrivée de la seule et unique course du jour. Le vent a comme prévu a dépassé les 35 noeuds et toutes les séries sont sont invitées à rejoindre le port. A l’issue de cette journée, nous sommes satisfaits des performances du bateau dans le vent fort. Nous apprenons chaque jour à naviguer avec nos nouvelles voiles. Mathématiquement, nous sommes toujours en tête du classement général provisoire devant les Norvégiens, les Hollandais et les Anglais. Demain , la météo s’annonce plus clémente en terme de force de vent mais plus incertaine concernant son orientation qui risque d’évoluer dans la journée. Tout reste à faire sur ce championnat pour à nouveau briller au pays.

Les résultats