Deuxième jour de course, le soleil brille sur le plan d’eau de Medemblik mais le vent nous fait défaut. Nous sommes retenus à terre pendant une heure. Le vent rentre progressivement et s ’établit aux alentours des 6 nœuds. Même si le vent est faible le plan d’eau est clapoteux et toujours difficile à négocier. Le comité de course a réduit notre championnat à 10 courses au lieu des 11 prévues. Les Autrichiens ne sont pas présents sur l’eau depuis le début du championnat et pourtant leur bateau est à l’eau depuis trois jours. Bref nous sommes neuf bateaux à prendre le départ de la première course du jour et quatrième du championnat. Deux courses sont prévues au programme.

Nous prenons un bon départ et, comme hier, nous sommes en tête à la bouée au vent. Nous conservons notre place jusqu’à la fin du dernier bord de près où les Australiens et les Hollandais sont revenus à notre hauteur. Dans les dix dernières longueurs de bord, nous gardons notre avantage, avec ces deux équipages dans notre sillage. Nous conservons notre avantage jusqu’à l’arrivée et gagnons cette course. Les Australiens terminent seconds et les Hollandais troisièmes suivis des Anglais et des Norvégiens au 4 et 5e place. Nous sommes satisfaits d’avoir pu conserver la tête de la course pendant les 50 minutes de régate et ainsi engranger une seconde manche de premier.

Le vent prend quelques nœuds et souffle maintenant entre 8 et 10 nœuds. La procédure de départ de la seconde et dernière course du jour est lancée. A quelques secondes du départ, les Australiens nous poussent à la faute et nous devons réparer…soit 2 tours sur nous-même. C’est la punition, nous partons derniers loin des autres bateaux. Après ce coup dur, nous faisons de notre mieux pour nous ressaisir rapidement et progresser dans le classement. A l’issue du premier près nous sommes toujours derniers mais au contact de la flotte qui passe de manière compacte la marque. Nous négocions très bien le premier bord de portant et remontons à la 5e place. Devant nous, les Canadiens, les Norvégiens, les Hollandais et les Australiens mènent la course. Le dernier bord de près nous permet de revenir à la 4e position et nous laissons le Canadien dans notre sillage. Les Australiens ont course gagnée mais les Hollandais et les Norvégiens sont à notre portée. En fin de bord, nous prenons l’avantage suite à un meilleur suivi de bascules de vent et coupons la ligne d’arrivée seconds. Même si il n’y a pas de quoi se réjouir de notre départ raté, nous sommes plus que satisfaits de l’issue de cette dernière course. Nous avons pris les événements de la régate à mesure de son déroulé sans nous démobiliser et en étant sûr de notre vitesse et de nos capacités à revenir sur nos adversaires. Nous avons fait preuve aujourd’hui de réalisme et de lucidité ce qui dans ces conditions de vent est primordiale. Nous sommes aujourd’hui en tête du classement général provisoire à la moitié du championnat.

Les résultats

Les photos