Deux courses sont au programme de cette troisième journée de championnat. Hier nous avons pris la pris les commandes du classement général provisoire avec 4 points d’avance sur le second et le troisième, l’équipage norvégien et les Australiens emmenés par Collin Harrison. Les Hollandais sont en embuscade en quatrième position avec 5 points de retard.. Nous sommes en confiance, concentrés et décidés à creuser l’écart sur nos adversaires.

Il est 8h45 et nous sommes les premiers à quitter le ponton pour rejoindre notre zone de course. Nous sommes conscients que cette journée va être dure pour conserver notre place dans une météo très instable. En effet, le vent oscille entre 3 et 6 nœuds et est très variable en direction. Même si le soleil est encore bas, il fait très chaud et lourd sur le plan d’eau. Le premier départ est donné et nous sommes aux avant-postes de la course à la lutte avec l’Anglais Sir Robertson et les Australiens. L’Anglais prend l’avantage sur nous avec légèrement plus de vent. A la première bouée, nous sommes seconds derrière les sujets de la reine talonnés par les Australiens et l’équipage néerlandais d’Udo Hessel. Durant le dernier tour, nous sommes revenus sur les Anglais et les Hollandais ont comblé leur retard, les Australiens ne pourront pas revenir. Nous sommes trois bateaux en trois longueurs. Les Hollandais sont devant mais moins rapides. Nous revenons sur eux et ils nous loffent pour conserver leur avantage. A ce petit jeu, l’Anglais sort gagnant. Nos deux adversaires prennent l’avantage et franchissent la ligne devant nous. Nous sommes troisièmes, les Hollandais seconds et les Anglais s’adjugent la manche. Les Anglais, et ce depuis le début du championnat, sont déclarés RAF (Retried After Finish) sur le classement du fait de leur équipier absent et donc sont classés derniers à chaque course. Nous marquons deux points et les Hollandais un. Les Australiens sont quatrièmes et les Norvégiens cinquièmes. Le vent continue de mollir, la seconde course risque d’être longue.

Le départ est donné dans un vent inférieur à 5 noeuds. Nous sommes à l’aise en vitesse ce qui nous permet d’être dans le trio de tête à la première bouée. Nous retrouvons Robertson, décidément en forme aujourd’hui, et les NED (Nederland). Ils sont devant. Au deuxième bord de près, notre vitesse et notre placement nous permet de les doubler. C’était sans compter sur les Australiens. Après un premier tour en milieu de flotte, ils ont pris une option radicale et partent seul à gauche du plan d’eau. En fin de près, ils touchent plus de vent et nous coiffent à la bouée. Nous enroulons seconds. Nous revenons à leur hauteur et ils nous obligent à empanner dans une zone sans vent. Ils remportent la course et nous sommes seconds. Les Hollandais finissent troisièmes. La matinée a été dure et nous sommes satisfaits de ne pas avoir engrangé trop de points. Régater dans ce type de conditions de vent, mou et très variable en intensité et direction, s’avère très dangereux et il est facile de prendre des points. Les Norvégiens entrent une manche de 6.

L’objectif du jour est rempli, nous conservons la tête du classement et creusons l’écart d’un petit point avec le second et le troisième. Cinq points nous séparent de l’équipage hollandais second et des Australiens troisièmes. Il nous reste trois courses pour garder la tête de l’épreuve.

Les résultats