Skip to Content

Monthly Archives: juin 2012

Dernier acte de la Skandia Sail for Gold 2012

Par

Les prévisions météo étaient pessimistes et la réalité autant. Les courses du jour sont annulées et le rideau tombe sur la Skandia Sail for Gold. Nous n’aurons couru que six manches sur les dix prévues. Nous restons donc au pied du podium. Les Anglais remportent l’épreuve à domicile, les Hollandais prennent la deuxième place et l’équipage canadien de Bruce Millar complète le podium. Dans trois mois, nous serons sur le même plan d’eau contre les mêmes adversaires. Tous en course pour l’or paralympique. Nous remercions nos partenaires Schindler, Les Yeux Grands Fermés, Tacktik, MaxSea, Marine Pool, l’ENVSN, la FFH et la FFV.

 

Journée express…sur la Skandia Sail for Gold

Par

Nous sommes attendus comme toutes les séries de la Skandia Sail for Gold pour un premier départ à 10h. Il est 8h45, lorsque nous arrivons à la Sailing Academy. Le vent souffle et les prévisions sont pessimistes. Jusqu’à 40 noeuds prévus en fin de journée. Sur notre mât de pavillon bât déjà l’aperçu sur A au dessus de notre pavillon de série. Traduction: pas de course aujourd’hui pour la flotte Sonar. Donc pas de match, donc toujours 4e à égalité de points avec les Canadiens. Je pourrais vous dire que l’organisation a privilégié les autres séries olympiques pour naviguer dans le Harbor à l’abri du vent au détriment des séries paralympiques, qu’il est étonnant que deux cargos rentrent se mettre à l’abri du coup de vent prévu et prennent la moitié du plan d’eau… mais cela serait être mauvaise langue. Nous espérons courir demain pour monter sur le podium.

Skandia Sail for Gold:actes II et III

Par

Acte II – mardi 5 juin 2012
Le vent est au rendez vous de ce deuxième jour de course dans le harbor de Portland. Le vent est établi à 13 noeuds et il est prévu qu’il fraîchisse jusqu’à 25 noeuds dans les heures à venir. Le soleil, lui, rayonne derrière une barre de nuage et une pluie torrentielle. Les cirés sont mis à rude épreuve….Welcome to England. Trois courses sont au programme du jour pour rattraper le manque de vent de la veille. La première course ne se déroule pas au mieux pour notre équipage. Nous enregistrons une manche de 7. La course est gagnée par les Australiens suivit des Norvégiens et des Anglais. Le vent fraîchit et c’est dans un bon 20 noeuds que le second départ est lancé. C’est la Chine sur l’eau… Les RSX croisent notre ligne de départ car nous sommes dans leur cadre de course, les Skuds finissent leur course et nous prenons un bon départ. A gauche du plan d’eau nous sommes bâbord quand sortis de nulle part les Israëliens nous tribordent. Nous commettons une faute et réalisons deux tours de pénalités. Nous repartons derniers de la flotte. A mesure du parcours qui compte trois tours de bords plus court qu’à l’accoutumé, nous remontons à la 7e place. La manche est remportée par l’équipage anglais, suivit des Canadiens et de Paul Callahan pour les Etats-Unis.

La pluie ne cesse de battre et le vent reprend des tours. Nous sommes dans la procédure de départ de la dernière course du jour. Nous sommes dans les 30 dernières secondes très près du comité de course. Nous sommes persuadés que l’Autrichien va nous ouvrir un espace pour nous placer entre lui et le comité mais il se fait bloquer dessous par un autre concurrent. Il y a la place d’un bateau, nous nous engageons et il me faut rentrer du rappel pour ne pas toucher le comité au top départ. Un excellent départ osé et en réussite, nous partons plein piston vers la première bouée dans les 25 noeuds de vent prévus. Nous enroulons en tête et nous conserverons notre avance jusqu’à l’arrivée. Première manche gagnée. Nous sommes suivis par les Norvégiens et les Hollandais. La pluie continue inlassablement de rincer le pont et nous sommes contents de quitter le plan d’eau sur une bonne note. Nous sommes 3e au classement général provisoire. Les Hollandais tiennent la tête et les Norvégiens sont seconds. Les Australiens sont 4e à égalité de point avec nous.

Acte III – mercredi 6 juin 2012

Le vent est toujours au rendez vous, mais la pluie est plus rare. 25 noeuds a l’anémomètre et des grosses bascules notamment à l ‘approche de la marque au vent mouillée très proche de la terre. Deux manches au programme. La première s’engage mal, surtout en fin de deuxième portant, après un empannage mal négocié, nous déchirons notre grand voile. Fin de match. Fabrice file à terre et nous changeons notre grand voile, prêts à prendre le second départ. La course est remportée par le Canadien suivi de l’Israëlien et des Anglais. Le second départ est lancé, le vent est toujours aussi capricieux en force et direction. Au deuxième tour, nous enroulons seconds derrière les Hollandais. Le vent soutient nos concurrents à l’opposé du plan d’eau et nous fait défaut. Nous doublons les Hollandais mais nos deux bateaux se font reprendre par nos adversaires. Nous finissons respectivement 5e et 6e. Les Israëliens s’adjugent la course suivis de l’équipage anglais de Sir John Robertson et des Allemands. Dure journée pour notre équipage.

Au général provisoire, les Anglais prennent les commandes suivi de l’équipage hollandais de Udo Hessels et des Canadiens. Nos sommes 4e à égalité de point avec l’équipage à la feuille d’érable de Bruce Millar. Les Norvégiens et l’équipage australien de Colin Harrison sont 5e et 6e à un point derrière. Les deux leaders ont une confortable avance mais restent accessibles. Demain, quatre bateaux sont dans la course pour la troisième place.
Les prévisions  météo pour nos deux derniers jours de courses sont extrêmement fortes entre 25 et 45 noeuds, nous espérons pouvoir courir un maximum de manches pour nous refaire sur cette fin de championnat.

Les résultats

Dernière épreuve de la saison in England: the Skandia Sail For Gold

Par

A trois mois des Jeux, cette étape anglaise de la World Cup a des parfums de répétition générale avant les ‘Paralympics’. Une semaine seulement après l’étape hollandaise, nous retrouvons tous les favoris sur le plan d’eau de Weymouth. Treize bateaux sont engagés sur l’épreuve. Nous retrouvons les absents de Medemblik, les Israëliens, champions du monde 2011 sur ce même plan d’eau, les Allemands, champions olympiques en titre et l’ équipage anglais de John Robertson, vainqueur de l’édition 2011 de la Sail For Gold. La Sail For Gold marque la fin de notre Coupe du Monde, nous sommes actuellement en première place du classement  à égalité de point avec l’équipage hollandais d’ Udo Hessels. Bref une épreuve comme les autres!!
Les prévisions météo pour ce premier jour de course sont… tordues. Un vent de secteur nord, qui doit s’essouffler dans la matinée et qui devrait laisser place à une brise thermique. Tordue, c’est bien le qualificatif qui restera de la première manche de ce championnat. Le départ est donné dans 10 noeuds de vent. Nous prenons un départ canon au nez et à la barbe du reste du monde, à l’exception de l’Allemand, qui ressort devant. L’Israëlien fait une faute sur le Canadien et effectue deux tours de pénalité, il repart dernier et le restera jusqu’à l’arrivée. Le bord de près est très tactique, passe à gauche et surtout fait des dégâts dans la flotte. Les Hollandais prennent le commandement de la course et nous sommes seconds. Les Anglais et les Allemands ainsi que les Norvégiens plutôt bien partis sont en queue de peloton. Le parcours compte trois tours et le vent molli progressivement. A la fin du deuxième près, les Hollandais ont augmenté légèrement leur avance, nous restons seconds avec une bonne avance sur l’Australien, troisième. Dernier tour avant l’arrivée, les Australiens sont revenus dans notre sillage en fin de près et nous avons repris un peu de terrain sur les Hollandais. Le vent s’éteint. Nous revenons à hauteur des Hollandais. Les bateaux semblent être arrêtés. En milieu de flotte et de portant, les Autrichiens, les Allemands et les Grecs profitent d’une bouffée pour revenir sur les trois bateaux de tête. Nous sommes à 100m de l’arrivée. C’est long 100m sans vent!! Nous glissons en tête mais pas pour longtemps, l’Autrichien fond sur nous avec du vent, le Hollandais en touche à son tour et notre bateau est servi en dernier. Les Hollandais gagnent, les Autrichiens seconds et nous franchissons en 3e position l’arrivée de cette première course. Les Australiens sont 4e, les Norvégiens 7e, les Anglais 12e et les Israëliens 13e. Beaucoup de favoris ont souffert. Nous sommes sur le coup déçus par ce retour de vent défavorable à quelques mètres de l’arrivée mais au vue des conditions, l’amertume laisse vite place au soulagement de n’avoir rentré que trois points sur une course aussi…tordue. Après une attente d’une bonne heure sous le ciel gris de Weymouth d’une quelconque évolution de la météo, c’est dans une mer d’huile que le comité de course sonne la fin du match pour aujourd’hui. Les conditions de vent annoncées sont plus musclées entre 15 et 20 noeuds pour les trois jours à venir. La Skandia Sail For Gold est ouverte!