A trois mois des Jeux, cette étape anglaise de la World Cup a des parfums de répétition générale avant les ‘Paralympics’. Une semaine seulement après l’étape hollandaise, nous retrouvons tous les favoris sur le plan d’eau de Weymouth. Treize bateaux sont engagés sur l’épreuve. Nous retrouvons les absents de Medemblik, les Israëliens, champions du monde 2011 sur ce même plan d’eau, les Allemands, champions olympiques en titre et l’ équipage anglais de John Robertson, vainqueur de l’édition 2011 de la Sail For Gold. La Sail For Gold marque la fin de notre Coupe du Monde, nous sommes actuellement en première place du classement  à égalité de point avec l’équipage hollandais d’ Udo Hessels. Bref une épreuve comme les autres!!
Les prévisions météo pour ce premier jour de course sont… tordues. Un vent de secteur nord, qui doit s’essouffler dans la matinée et qui devrait laisser place à une brise thermique. Tordue, c’est bien le qualificatif qui restera de la première manche de ce championnat. Le départ est donné dans 10 noeuds de vent. Nous prenons un départ canon au nez et à la barbe du reste du monde, à l’exception de l’Allemand, qui ressort devant. L’Israëlien fait une faute sur le Canadien et effectue deux tours de pénalité, il repart dernier et le restera jusqu’à l’arrivée. Le bord de près est très tactique, passe à gauche et surtout fait des dégâts dans la flotte. Les Hollandais prennent le commandement de la course et nous sommes seconds. Les Anglais et les Allemands ainsi que les Norvégiens plutôt bien partis sont en queue de peloton. Le parcours compte trois tours et le vent molli progressivement. A la fin du deuxième près, les Hollandais ont augmenté légèrement leur avance, nous restons seconds avec une bonne avance sur l’Australien, troisième. Dernier tour avant l’arrivée, les Australiens sont revenus dans notre sillage en fin de près et nous avons repris un peu de terrain sur les Hollandais. Le vent s’éteint. Nous revenons à hauteur des Hollandais. Les bateaux semblent être arrêtés. En milieu de flotte et de portant, les Autrichiens, les Allemands et les Grecs profitent d’une bouffée pour revenir sur les trois bateaux de tête. Nous sommes à 100m de l’arrivée. C’est long 100m sans vent!! Nous glissons en tête mais pas pour longtemps, l’Autrichien fond sur nous avec du vent, le Hollandais en touche à son tour et notre bateau est servi en dernier. Les Hollandais gagnent, les Autrichiens seconds et nous franchissons en 3e position l’arrivée de cette première course. Les Australiens sont 4e, les Norvégiens 7e, les Anglais 12e et les Israëliens 13e. Beaucoup de favoris ont souffert. Nous sommes sur le coup déçus par ce retour de vent défavorable à quelques mètres de l’arrivée mais au vue des conditions, l’amertume laisse vite place au soulagement de n’avoir rentré que trois points sur une course aussi…tordue. Après une attente d’une bonne heure sous le ciel gris de Weymouth d’une quelconque évolution de la météo, c’est dans une mer d’huile que le comité de course sonne la fin du match pour aujourd’hui. Les conditions de vent annoncées sont plus musclées entre 15 et 20 noeuds pour les trois jours à venir. La Skandia Sail For Gold est ouverte!