1er septembre 2012, première journée de course. Après un briefing météo de David Lanier, expert météo venu rejoindre l’équipe pour la semaine, nous faisons route vers la Sailing Academy. Le parking nous semble désert et seule la flamme paralympique met un peu de chaleur sur le site. Les quatorze équipages Sonar en lice pour l’or se préparent à quitter le ponton. Le vent ouest-sud-ouest oscille entre 8 et 12 noeuds.

Le départ de la première course est prévu à 14h. Notre comité de course est ponctuel et nous prenons notre premier départ paralympique. Un bon départ qui nous met aux avant-postes de la course qui compte trois tours d’un parcours banane avec une porte sous le vent. L’Américain Paul Callahan passe en tête la première bouée suivi des Australiens et nous enroulons troisièmes. L’Américain est rattrapé par les Australiens puis nous le dépassons avant d’entamer le deuxième tour. Nous sommes à la poursuite de l’équipage de Colin Harrison (AUS) pour lui prendre la première place. Nos deux bateaux creusent l’écart avec le reste de la flotte. Nous revenons à trois longueurs avant d’entamer le dernier tour. Ils résistent à nos assauts et nous restons seconds à l’arrivée après 1h15 de course. Les Américains terminent troisièmes suivis de l’équipage anglais de John Robertson.

Nous sommes dans le match et nous sommes contents de notre entame de championnat. Le second départ est donné dans un vent un peu plus mou. Rappel individuel, les Australiens réparent. L’équipage allemand, très bien parti, enroule en tête suivi des Hollandais et des Australiens qui sont vite revenus dans le match. Nous arrivons dans le paquet mais avec une légère avance qui nous permet d’enrouler 4e in extremis au nez de nos adversaires. C’était vraiment très chaud!!. Les Norvégiens sont à nos trousses et les Allemands prennent vite le large avec les Hollandais. Au dernier bord, nous sommes toujours 4e. Les Norvégiens prennent l’avantage dans les derniers mètres et nous prennent la quatrième position. Nous coupons la ligne d’arrivée de la dernière manche du jour 5e. L’équipage allemand de Jens Kroker, champion paralympique en titre, remporte la manche suivi des Hollandais et des Australiens qui réalisent la meilleure journée et prennent la tête du classement général provisoire de l’épreuve. Nous sommes troisièmes à égalité de points avec l’équipage allemand.

Etonnant qu’après deux courses en 2012, nous retrouvons les trois même nations que sur le podium de Pékin en 2008!!! N’y voyez pas là un cri de victoire ou même un signe quelconque mais juste une anecdote.

Nous sommes satisfaits de notre première journée. Il est toujours difficile d’entamer un évènement de cette importance même en étant dans le liste des favoris. Pour preuve, plusieurs équipages de talent ont réalisé une journée en demi-teinte. Nous allons très vite, ce qui nous a sorti de situations difficiles, nos manoeuvres sont performantes et notre morale est bon…. Juste un bémol, notre coach Fabrice Levet est contraint, comme tous les autres coachs, à rester à 100m sous le vent de la ligne de départ et ce pendant toute la course. Difficile de nous suivre même aux jumelles.

Le combat est lancé et tout reste à faire.

Les résultats

Le compte Twitter de l’IFDS (Fédération Internationale Handivoile) pour suivre les courses direct