Il est 9h et nous sommes à la Sailing Academy pour notre dernier jour de course. Une seule et dernière manche à courir. Une seule manche pour tenter de monter sur le podium. Finir devant les Norvégiens pour le bronze et mettre un concurrent entre nous et les Allemands pour l’argent. Tout est possible mais sans vent pas de course.

Il faut que notre départ soit lancé avant 15h, heure limite de départ fixée l’organisation. Les prévis météo sont pessimistes. Celle des Allemands et Norvégiens n’annoncent pas de vent et les nôtres quelques noeuds… étonnant non?! L’attente commence. Nous scrutons le ciel, ses nuages, les éoliennes, les drapeaux des nations, le plan d’eau à chaque instant pour y voir un signe de vent. Mais rien, pas d’air.

Sur le plan d’eau, trois bateaux aux couleurs françaises sont chargés de supporters. Parmis eux Kévin Quentin, coureur en 2.4, Jonathan Lobert, médaillé de bronze en Finn sur ce même plan d’eau en août 2012, Jean Pierre Champion, le président de la FFVoile et Philippe Gouard, le DTN de la FFVoile. Nous avons à coeur de naviguer et de créer l’exploit. Les heures passent et plus ça va, moins ça va et plus la montée sur le podium ressemble à un Everest. A14h15, le comité de course sonne la fin des Jeux. C’est le coup de massue. Nous sommes 4e des Jeux.

A l’heure ou je vous écris, cela fait plus de 5h que les Hollandais en Or, les Allemands en Argent et les Norvégiens de Bronze ont reçu leurs médailles et moi je ne réalise toujours pas que l’épreuve est terminée et que nous ne serons pas sur le podium des Jeux Paralympiques de Londres 2012. J’imagine le bonheur que cela doit être d’être sur un podium paralympique et je vis la déception d’être quatrième à égalité de points avec les médaillés de bronze. Après six jours, dix manches, environ douze heures de courses.

Nos sacs sont prêts pour partir à Londres demain matin et soutenir les Bleus encore en compétition et notamment l’équipe de France de Cécifoot (football pratiqué par des non-voyants) en finale contre le Brésil. Je vous remercie tous au nom de l’équipage pour votre soutien, Voiles et Voiliers de nous avoir offert une magnifique lisibilité pour notre aventure et nos partenaires financiers (que nous ne pouvons pas citer pendant la période des Jeux!!) pour leur aide.