Skip to Content

Monthly Archives: novembre 2015

Ca se corse!

Par

Au Para World Sailing Championship 2015 à Melbourne, le vent est monté, la tension aussi et c’est une journée compliquée qui attend l’Equipe de France Sonar, avec du bon et du moins bon.
Nous en sommes à la moitié du championnat, il faut donc maintenant prendre des risques pour gagner des places et engranger le moins de points possible. La première manche est très disputée entre les trois équipages du podium provisoire: les Australiens, les Britanniques et les Français. Chacun prend une option différente, les cartes sont redistribuées à chaque bord et jusqu’au bout, le suspense restera entier. Les trois équipages passent finalement la ligne les uns derrière les autres avec Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary en deuxième place derrière les locaux de l’épreuve et devant l’équipage de John Robertson le Britannique.
Les conditions se corsent pendant la deuxième manche du jour, le vent montera jusqu’à 30 noeuds, qui voit les tricolores prendre un départ prématuré, obligés de réparer et c’est en dernière place qu’ils démarrent. Ils tentent de recoller à la flotte et remontent sept concurrents pour terminer à une triste huitième place.
Après cette journée éprouvante, les Français conservent leur troisième place au général provisoire, derrière les Britanniques et les Australiens, et sont déterminés à faire des étincelles sur ce plan d’eau haché et irrégulier. Mardi, les conditions seront de nouveau très sportives, la bataille pour les premières places va être de plus en plus rude mais Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary gardent la tête froide et la motivation au top.

Les résultats

RDV chaque jour du 28 novembre au 3 décembre sur :

Images intégrées 4  Images intégrées 5  Images intégrées 6

 

Du “bôme” au coeur

Par

Deuxième jour de course à Melbourne au Para World Sailing Championship 2015, les Français sont au taquet, la tension est montée d’un cran, pas question de se laisser distancer par les équipages du haut du classement. Malgré des conditions toujours un peu compliquées dans un vent de 7 à 15 noeuds, les tricolores vont réussir à sortir leur épingle du jeu et à monter sur le podium du général provisoire.
Lors de la première manche, Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary tiennent le rythme et se trouvent en quatrième position quand ils commettent à quelques mètres de l’arrivée une faute contre l’équipage canadien de Paul Tingley qui les contraint à réparer (NDR: faire faire au bateau deux tours sur lui-même avant de reprendre la course) et leur fait ainsi perdre deux places. Heureusement, les manches se suivent mais ne se ressemblent pas et les Français retrouvent leur brio pour la deuxième manche de jour, qu’ils remportent devant les Australiens qui confortent leur place de leader avec deux manches en deuxième position.
Cette compétition étant qualificative pour les Jeux Paralympiques de Rio 2016, les équipages sont sur les dents et ne lâchent rien, pour preuve, le rappel général au départ de la deuxième manche. Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary n’ayant rien à craindre de ce côté-là – ils ont déjà qualifié la nation grâce à leur victoire l’année dernière au Mondial à Halifax -  ils se tiennent en embuscade sur la troisième marche du podium. Les jours à venir seront pleins de suspense et la suite de la compétition nous réserve de belles surprises avec du vent en prévision!

Nicolas Vimont-Vicary, équipier d’avant: “Aujourd’hui après cette deuxième journée, notre moral est remonté comme notre classement au général puisqu’on monte sur le podium à une petite troisième place qui pour l’instant nous convient bien. On a retrouvé des couleurs en retrouvant notre vitesse et un peu plus de “bôme” au coeur dans l’adversité. Cette performance nous remet en selle et on garde toujours du piment pour la course !”

RDV chaque jour du 28 novembre au 3 décembre sur :

Images intégrées 4  Images intégrées 5  Images intégrées 6

 

On ne lâche rien!

Par

C’est un peu déçue mais motivée comme jamais que l’Equipe de France Sonar termine sa première journée de course au Para World Championship 2015 à Melbourne. En effet, des conditions de vent compliquées et une vitesse irrégulière n’ont pas réussi aux Français qui terminent 6e et 7e des deux manches quotidiennes.
C’est donc une journée en demi-teinte, tout comme la météo nuageuse et le vent très irrégulier, qu’ont vécu Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary. Les Australiens ont été impériaux sur leur terrain de jeu et remportent les deux manches, le trio français prend la 8e place au général provisoire, ex aequo en points avec l’Américain Rick Doerr.
Mais rien n’est évidemment joué et si l’on se souvient bien, les débuts du Mondial 2014 à Halifax avaient été compliqués pour nos Frenchies qui avaient su retourner les conditions à leur avantage et remporter le titre de façon magistrale. Gageons qu’il en sera de même pendant ce premier événement auxquels ils participent dans l’hémisphère sud.

Eric Flageul, régleur de grand-voile: “C’est une journée difficile que nous venons de vivre mais nous sommes focalisés sur notre ambition et l’ambiance à bord est très bonne. Les Australiens qui montent en puissance depuis plusieurs régates sont sur leur plan d’eau et ont fait des étincelles. Nous sommes remontés à bloc et l’inspiration sera de retour dès demain, on ne lâche rien!”

Les résultats

RDV chaque jour du 28 novembre au 3 décembre sur :

Images intégrées 4  Images intégrées 5  Images intégrées 6

De bonne augure

Par

 

L’Equipe de France Sonar a peu fait parler d’elle depuis sa médaille d’argent en mai à l’Eurosaf Medemblik, mais pour autant Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary ne se sont pas reposés sur leurs lauriers! Entre compétitions, entraînements et boulot, nos Frenchies ont mis toutes les chances de leur côté pour être fin prêts pour l’événement de la fin 2015: le Mondial à Melbourne. Forts de leurs titres remportés avec brio en 2013 en Irlande et en 2014 au Canada, les Français sont les favoris de la compétition qui démarre ce samedi 28 novembre et qui se déroulera jusqu’au jeudi 3 décembre.

Après deux semaines de préparation du bateau et des esprits, Bruno, Eric et Nicolas sont remontés à bloc pour décrocher leur troisième titre mondial à suivre, exploit encore non accompli dans la classe Sonar. Tous les espoirs sont permis puisqu’ils terminent la manche d’entraînement à la deuxième place.

Retrouvez les impressions de Nicolas Vimont-Vicary à la veille du grand jour:

RDV chaque jour du 28 novembre au 3 décembre à partir de 23h (heure française) sur :

Facebook – Equipe de France Sonar

Twitter – @TeamSonarFrance