Deuxième jour de course pour le Sonar français à Miami, le vent est un peu monté mais il reste faible et instable. Le comité de course peut tout de même lancer les deux manches prévues. Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary profitent de cette épreuve pour tester du nouveau matériel et des réglages ce qui les désavantage et les place en quatrième position de la flotte. Pas d’inquiétude, c’est une journée positive puisque les Français sont troisièmes ex aequo au général provisoire avec les Australiens et à un petit point des Canadiens qui prennent la tête de la compétition.

En bref, pour le trio français le moral est au beau fixe, la volonté de gagner pointe à son maximum et l’or est toujours en ligne de mire.

Bruno Jourdren, barreur: ” C’est une deuxième journée un peu plus mitigée puisqu’on fait deux manches de 4e. On teste une nouvelle voile et des nouveaux réglages que nous avons poussés à l’extrême ce qui nous a créé des soucis de vitesse, que l’on a réussi à éradiquer à l’issue de la deuxième manche. C’est positif. Nous sommes toujours dans le match. Nous sommes optimistes, demain sera bien plus venté, les données ne seront plus du tout les mêmes mais on garde le moral! On est là pour la gagne et ça va le faire!”

L’interview complète de Bruno Jourdren
Les résultats